[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Pomme, orange, ananas, frisée ou poivrée : il existe de nombreuses variétés de menthe bio antioxydant naturel puissant.

Cette herbe aromatique et médicinale a sa place dans chaque jardin et peut également facilement être cultivée sur un balcon.
(sku) Comme beaucoup d’autres herbes aromatiques et médicinales, la menthe appartient à la famille des labiées. Cette plante vivace se trouve dans les zones tempérées de l’hémisphère Nord, en Afrique du Sud et en Australie. Comme les croisements sont faciles, il existe un grand nombre de menthes différentes, chacune avec son parfum particulier. Elles peuvent être cultivées en pleine terre au jardin ou dans des pots.

Outre la traditionnelle menthe poivrée, avec son arôme typique, les jardineries proposent diverses variétés. Par exemple, la « menthe frisée » contient moins de menthol et rappelle un peu le goût du cumin. La « menthe pomme », comme son nom l’indique, a un parfum de pommes fraîches, tandis que la « menthe orange » évoque les fleurs d’oranger. Dans l’assortiment, on trouve également la « menthe ananas », l’« agastache mexicaine » ou la « menthe verte ». Cette dernière est utilisée pour parfumer les chewing-gums.
Chaud et humide
Les menthes poussent dans presque n’importe quel sol et sont peu exigeantes quant aux conditions climatiques. Elles apprécient les terrains humides. Pendant les périodes de sécheresse, elles devraient donc être arrosées régulièrement. Mais attention : ces plantes ne supportent pas l’eau stagnante !

Les herbes aromatiques et médicinales apprécient les endroits mi-ombragés. Mais dans un emplacement chaud, les menthes développeront tout particulièrement leurs parfums. Pour les cultiver sur le balcon, il faut une jardinière d’au moins 60 cm. On n’y mettra pas plus de deux à trois plantes dans un terreau pour fleurs standard.

Besoin de suffisamment d’espace
Comme la menthe est une plante qui se développe rapidement et en prenant de la place, il faut prévoir un espacement d’au moins 40 à 50 cm dans la plate-bande. Préparer le sol en y ajoutant un bon compost ou du fumier. Au bout de 3 ans environ, la menthe est déterrée, divisée et replantée.

La récolte se fait de juin jusqu’à la floraison. Il suffit d’arracher les feuilles en fonction des besoins. On peut également couper la plante entière à une dizaine de centimètres au-dessus du sol. Les différentes parties de la plante peuvent être utilisées fraîches ou séchées, comme condiment ou pour faire du thé. Pour sécher la menthe, attacher les branches en petits bouquets et les suspendre tête en bas dans un local sec et aéré. Lors de la floraison, la plante perd une partie de ses huiles et substances aromatiques. La récolte doit donc se faire avant.
Action curative
Outre diverses huiles essentielles et du menthol, les feuilles de menthe contiennent également des tanins et des substances amères. Les propriétés curatives de la menthe sont connues depuis longtemps. Elle a une action désinfectante, calmante, rafraîchissante et antispasmodique. Une infusion de feuilles de menthe non sucrée peut s’avérer bienfaisante en cas de troubles tels que nausées ou problèmes intestinaux. Le thé à la menthe soulage lors de crampes des organes digestifs, stimule la digestion et en particulier la formation de bile. En cas de refroidissement ou de maux de gorge, une fumigation au thé de menthe est bénéfique.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Généralités sur la menthe bio antioxydant naturel puissant

La menthe est une plante herbacée originaire du Moyen-Orient. Elle est cultivée pour son arôme hors pair, utilisé comme condiment. Son nom dérive du terme grecque « Minthé » qui signifie nymphe. Ses vertus médicinales ont été découvertes 1 000 ans avant J.-C. Les anciens Grecs l’employaient pour traiter les troubles liés à la digestion grâce à son apport considérable en fer et en manganèse. Au Moyen-Age, cette plante fut utilisée comme calmant et anesthésie en la mélangeant avec une légère quantité d’opium. Ses propriétés bienfaisantes ne devinrent populaire en Europe qu’aux environs du XVIIIème siècle.

Description botanique de la menthe
Faisant partie de la famille des Lamiacées, la menthe se décline sous de nombreuses variétés dont les plus connues étant la menthe verte et la menthe poivrée. Il existe ainsi plusieurs sortes de « Mentha » et la courante menthe verte par exemple, répond au nom scientifique de « Mentha spicata ». De par sa forte concentration en menthol, la menthe poivrée ou « Mentha x piperita » est très prisée dans la conception des produits médicamenteux. La menthe verte pour sa part, est plus connue pour ses propriétés aromatiques très appréciées dans les préparations culinaires.

Les vertus de la menthe
La majorité des études menées sur cette plante ont été réalisées sur son huile essentielle. L’essence extraite par distillation de ses feuilles est indiquée pour traiter divers maux, dont entre autres les colites spasmodiques, les troubles digestifs et les fièvres. Elle intervient dans l’aromathérapie, dans les médecines traditionnelles et dans la phytothérapie. Son action stimulante permet de lutter contre les troubles gastriques, les brûlures d’estomac, l’indigestion, la constipation et les crampes au niveau du système digestif. Ce dernier se retrouve équilibré après un traitement à base de ce produit végétal. La menthe présente, en outre, la qualité d’antiseptique, notamment pour dégager les voies respiratoires et digestives. Son administration est très recommandée contre l’enrouement, le rhume, la grippe et la toux. Son apport en fer joue un rôle primordial dans la formation de nouvelles cellules, de globules rouges, de neurotransmetteurs et d’hormones.

Précautions et modes d’utilisation
Les feuilles de menthe peuvent être servies en tisane pour calmer les troubles digestifs. Une poignée de ses feuilles fraîches ou trois pincées de ses feuilles séchées sont largement suffisantes pour en préparer une tasse. La quantité à consommer variera en fonction du besoin. Sous forme d’huile essentielle, son administration requiert une surveillance médicale. Autrement, il est bon de savoir qu’une infusion de menthe a tendance à réduire l’absorption du fer. Quoique ne présentant aucun effet négatif, les femmes enceintes ou allaitantes feront attention afin de ne pas abuser de boissons chaudes à base de menthe. Enfin, sachant que la plante contient de la vitamine K, ceux qui sont sous traitement anticoagulant devront se référer à leur médecin afin de bien doser leur consommation.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe bio antioxydant naturel puissant

Nom scientifique
Mentha piperita L.

Famille
Lamiaceae

Généralités
hybride de mentha aquatica L. et mentha viridis L (= mentha viridis L)
Parties utilisées
8
Parties aériennes
Huile essentielle de sommité fleurie – partie aérienne en fleurs

Botanique et géographie
Origine : Europe, Asie, Amérique du Nord

Description botanique :
la Menthe poivrée est en fait un hybride de la Menthe aquatique (M. aquatica) et de la Menthe verte (M. spicata)
– Plante annuelle vivace très aromatique (80 cm de haut)
– Tige carrée
– Feuille opposée, sombre, ovale, aiguë, dentée
– Inflorescences : petits épis serrés et court portant de petites fleurs roses
– Odeur très caractéristique de menthol

Constituants
10
– Flavonoïdes : lutéoline, menthoside
– Phénols
– Triterpènes
– Caroténoïdes
– Huile essentielle

11
Huile Essentielle : (1 à 3 p.cent = peppermint oil) à menthol
(35 à 55 p.cent), menthone (10 à 40 p.cent), acétate de menthyle, isomenthone, néomenthol, pulégone, pipéritone

Propriétés
12
– Décontracturant musculaire
– Antispasmodique digestif
– Stimule la sécrétion biliaire et les autres sécrétions digestives,
– Facilite l’expulsion des gaz
– Diaphorétique
Propriétés spécifiques de l’HE :
– Stimulante générale et tonique, un peu excitante sur le plan nerveux
– sympatholytique
– Antispasmodique (lève le spasme du sphincter d’Oddi induit par la morphine)
– Antiseptique, fongicide
– Rafraîchissante et anesthésiante de la peau, à utiliser en rhumatologie dans ce but
– Vaso-constrictive au niveau nasal

Huile essentielle

13
Huile essentielle :
– Anesthésique, analgésique, antiprurigineuse
– Anti-inflammatoire urinaire et intestinale
– Antibactérienne
– Antivirale
– Cholagogue et cholérétique
– Tonique et stimulante générale digestif (stomachique, carminative, antinauséeuse), cardiaque (hypertensive, vasoconstrictrice)

Applications
14
– Nausées, Ballonnements, Colites spasmodiques et spasmes digestifs
– antiseptique respiratoire
L’Huile Essentielle entre en synergie avec la majorité des autres HE en infectiologie
infusion (20 g/l, 10 mm, 1 tasse après chaque repas).
menthol utilisé comme analgésique et anesthesique local (éviter les muqueuses pour les enfants)

15
Huile essentielle :
– Névralgie, sciatique, arthrite, rhumatismes, tendinite
– Otalgie, rhinite, sinusite, laryngite, halitose
– Hypotension
– Fatigue hépatopancréatique
– Asthénie physique et mentale
– Nausées, vomissements, dyspepsie, indigestion, flatulence
– Zona, céphalée, vertige, névrite
– Urticaire, eczéma, acné, varicelle
– Choc, traumatisme

18
Médecine vétérinaire ancienne :
– spasmes intestinaux, indigestion des veaux par surcharge, météorisation : infusion
– menthol : antiseptique, fumigation contre le coryza, inflammation des premières voies respiratoires
– antivomitif : 1g de menthol dans 30g d’alcool à 50°C (5 gouttes pour un chien)
– antiprurigineux : vaseline mentholée au 1/100

Médecine vétérinaire moderne :
– antiseptique, analgésiant externe (baume tranquille)
– stomachique, cholérétique
– antiseptique interne

Anecdotes
On a trouvé des feuilles séchées dans des pyramides du I° millénaire av JC, elle était prisée par les Grecs et les Romains

Risques
Huile essentielle :
– ne pas faire respirer d’HE de menthe ou de menthol à de très jeunes enfants : risque de spasme du larynx (mort par asphyxie)
– Neurotoxique à hautes doses pour les enfants (attention, pas avant 30 mois), à réserver à l’adulte
– Grossesse et allaitement
– Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans
– Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un aromathérapeute
– Emploi étendu sur la peau (réaction glacée)


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Secrets de santé avec les plantes du jardin : bain ou infusion stimulante pour lutter contre la fatigue la menthe bio antioxydant naturel puissant.

Les menthes cultivées (verte et poivrée) exercent une action sur le système nerveux : elles sont recommandées dans les cas d’insomnie, nervosité, palpitation, migraine, névralgie, vertige. Elles combattent aussi mauvaise haleine et aérophagie. Les tiges se cueillent de préférence avant la floraison.

Les personnes fatiguées seront soulagées par un bain à la menthe.
Jetez une brassée de menthe fraîche ou plusieurs poignées de menthe sèche dans une grande marmite d’eau froide.
Couvrez, portez à ébullition, éteignez le feu, puis laissez infuser 20 min.
Filtrez dans un bain préparé d’avance et plongez-y sans attendre.

Ou en infusion.
Versez de l’eau bouillante sur 5 à 8 g de feuilles pour 1 l d’eau.
Laissez infuser 15 min.
Préparez ainsi une tasse le matin et une le soir.

Au jardin
Menthe (Mentha), plante cultivée vivace
• Floraison : de juillet à septembre
• Exigences : en sol fertile, profond et frais
• Notre conseil : attention, les rhizomes traçants de la menthe envahissent très vite un grand espace ! Cultivez-la plutôt en bac.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe bio antioxydant naturel puissant pouliot est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées, quelquefois cultivée comme plante condimentaire pour ses feuilles très aromatiques.

Menthe à feuillage rampant au parfum très fort et aux propriétés insecticides
Nom scientifique : Mentha pulegium L., famille des Lamiacées (Labiées).

Le nom de « pouliot » vient du latin pulegium, qui dérive de pulex, la puce, la plante ayant la propriété d’éloigner les puces

C’est une plante vivace par ses rhizomes, basse, de 10 à 55 cm de haut, fréquente dans les milieux humides, qui exhale une forte odeur aromatique. Les tiges feuillées, quadrangulaires, étalées ou couchées émettent très facilement des racines adventives à la face inférieure des nœuds. Les tiges florifères sont plus ou moins dressées.
Les feuilles, opposées, petites, sont ovales presque entières (légèrement dentelées) et munies d’un court pétiole.

Les fleurs, qui apparaissent l’été, de juillet à fin septembre, sont rose lilas, parfois blanches, et sont groupées à l’aisselle des feuilles en glomérules (faux verticilles) échelonnés le long de la tige. Les fruits sont des akènes.

Elle est quelquefois cultivée pour l’extraction du menthol et dans les jardins comme plante condimentaire. Elle est utilisée pour aromatiser les sauces, les desserts, et les boissons.On retire de cette plante l’« essence de pouliot », une huile essentielle.
En infusion, elle a des propriétés antispasmodiques et stimulantes. Elle est réputée éloigner les puces. Elle est également utilisée depuis la nuit des temps pour provoquer les règles et l’avortement. Il est recommandé de boire maximum 4 tasses par jour de menthe pouliot, à raison d’une cuillère à thé par tasse, et ce un maximum de 5 jours. On peut également prendre des bains chauds et la mélanger avec des infusions de gingembre et/ou de cayenne. Évidement cette plante peut endommager le foetus et donc, si la plante n’a pas fonctionné pour l’avortement, on devra aller à l’hôpital faire un avortement. Généralement, on doit procéder avec les plantes que si le retard des règles ne dépasse pas 2 semaines. Sinon, c’est presque inutile d’essayer.

C’est une plante mellifère, très visitée par les abeilles pour son nectar.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe poivrée bio antioxydant naturel puissant

Fiche technique de la Menthe poivrée
Nom latin : Mentha piperata

Noms usuels : Menthe anglaise, Menthe sauvage, Menthol

Menthe poivrée bio

Menthe poivrée bio

Famille : Labiées
Le nom de la Menthe vient du grec “Minthe”, nom d’une nymphe transformée en fleur par Proserpine et de “piperata” qui signifie “poivrée”. Il existe de nombreuses espèces de Menthe. En dehors de la Mentha pulegium qui peut être dangereuse pour la santé dans la mesure où elle contient une substance toxique, toutes les autres menthes ont des vertus médicinales similaires.

La Menthe est une plante vivace avec des tiges rampantes. Les fleurs rougeâtres sont groupées en capitules ou en épis selon les espèces. Les fruits sont des akènes de forme arrondie. La Menthe est constituée de flavonoïdes et d’huile essentielle, de menthol, de substances amères, de résine, de tanin.

En phytothérapie, les parties utilisées sont les feuilles et les sommités fleuries. La Menthe peut être utilisée en usage interne ou en usage externe. On la trouve un peu partout en Europe ainsi qu’en Amérique. Elle affectionne les sols humides ou, au contraire, secs, en fait cela dépend de l’espèce.
Propriétés et utilisations de la Menthe poivrée
PROPRIÉTÉS DE LA MENTHE POIVRÉE
Tonique du système nerveux, stimulant général, antiseptique intestinal, stomachique, carminative, parasiticide, antalgique, antispasmodique, analgésique, résolutive, emménagogue

UTILISATIONS DE LA MENTHE POIVRÉE
Dépressions nerveuses, migraines, angoisses, spasmes, flatulences, ecchymoses, règles douloureuses, certaines dermatoses, parasites intestinaux, névralgies dentaires, digestions difficiles.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

La menthe bio antioxydant naturel puissant: une plante médicinale aux nombreux bienfaits

Plante relativement facile à cultiver, la menthe est un produit qui se vend partout et qui peut être plantée partout même à l´intérieur de la maison. Celle-ci est connue comme une herbe pouvant soigner divers maux.
La menthe est une plante qu´on retrouve un peu partout dans les jardins. Issue de la famille des labiacées, elle existe sous plus de mille variétés à travers le globe. Aussi connue sous des noms tels que sentebon, menthe pouliot ou encore menthe anglaise, elle est employée à différentes fins. Souvent utilisée dans la préparation de plats, la menthe est également considérée comme une plante aux vertus médicinales. Renfermant tout son arôme, ses feuilles sont généralement les parties qui sont les plus utilisées. Au Maghreb, la plante est employée pour la confection d´une boisson traditionnelle : le thé à la menthe. Sa préparation consiste en une infusion de thé vert et d´une poignée de feuilles de menthe.

La menthe bio : une plante médicinale aux nombreux bienfaits

La menthe bio : une plante médicinale aux nombreux bienfaits

La menthe est, avant tout, une plante bienfaitrice ayant un pouvoir positif sur la santé. D´après certaines sources, la menthe fut utilisée au Moyen Âge par de nombreuses personnes telles que les chirurgiens pour ses propriétés calmantes. Mélangée à de l´opium, elle servait à apaiser les malades. Considérée comme une herbe aromatique, la menthe est, depuis toujours, un moyen efficace de lutter contre les troubles digestifs. En effet, idéale en infusion, elle permet de contrôler les problèmes gastriques et peut aider en cas d´indigestion. Stimulante et relaxante, elle peut aussi s´employer pour faciliter le sommeil et conduire à un état de relaxation. Certaines recherches ont même montré que la plante aurait des propriétés anti-bactériennes. Ce qui explique pourquoi les arabes en mettent dans l´eau qu´ils boivent pour que celle-ci se conserve plus longtemps. Il est aussi possible de s´en servir en inhalation après avoir réalisé une décoction avec celle-ci. Ses caractéristiques rafraîchissantes seraient idéales pour les voies respiratoires et auraient des effets décongestionnants.
La menthe offre l´opportunité de lutter d´une façon naturelle contre divers maux sans effets secondaires.

Très employée en phytothérapie, la menthe possède de nombreuses facultés anti-oxydantes et serait, selon des chercheurs, efficace contre le mauvais cholestérol. L´automédication n´est pas déconseillée car l´emploi des propriétés de la plante permet d´obtenir de bons résultats sans aucun effet négatif majeur sur la santé. Néanmoins, il faut quand même éviter les abus car une prise trop conséquente en infusion peut entraîner des insomnies surtout si elle est consommée le soir. On peut confectionner soi-même de l´huile de massage avec de la menthe, elle s´avère idéale pour lutter contre les douleurs. Pour ce faire, il faut prendre environ 30 à 40 grammes de menthe (feuilles) et les mettre dans environ 300 ml d´huile de noisette au bain-marie. Soulignons qu´il est aussi possible d´employer de l´huile d´olive. Une fois refroidi, il faut filtrer le mélange obtenu et le conserver dans une bouteille hermétiquement fermée.
Employée dans pratiquement toutes les cultures, la menthe est une plante aux saveurs et aux bienfaits multiples.

Le menthol, essence contenue dans celle-ci, permet la réalisation de divers produits cosmétiques et alimentaires. Elle est aussi définie comme un excellent ingrédient en cuisine et permet de réaliser des recettes et des sauces fraîches remplies de saveurs. Elle peut aussi convenir à des préparations telles que la salade de fruits ou se marier à d´autres ingrédients pour former un dessert. Au-delà de sa consommation directe, la plante serait aussi efficace contre les insectes et permettrait plus particulièrement de lutter contre les moustiques responsables de la malaria. C´est ce qu´ont démontré quelques chercheurs indiens au cours d´une expérience réalisée sur des mares remplies de larves de ces moustiques.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les propriétés médicinales de la menthe bio antioxydant naturel puissant poivrée

La menthe poivrée est une plante fréquemment utilisée en phytothérapie. Quelles sont les principales vertus de la menthe poivrée et comment en tirer profit ?
La menthe poivrée en usage interne
La menthe poivrée est surtout connue pour son usage culinaire, mais elle n’en reste pas moins une plante aux vertus médicinales exceptionnelles. Utilisée en interne, c’est-à-dire par ingestion, la menthe poivrée soulage les douleurs, plus particulièrement celles liées à l’appareil digestif. En effet, cette plante soulage la colite spasmodique, les douleurs abdominales ainsi que les spasmes gastro-intestinaux. Pour ce faire, il suffit de laisser infuser pendant 10 minutes 15 grammes de feuilles de menthe poivrée dans 1litre d’eau, et d’en boire 3 à 4 tasses par jour, au moins une après chaque repas. Il est également possible de l’utiliser sous forme d’huile essentielle au quotidien, en diluant 2 à 4 gouttes.
D’autre part, la menthe poivrée permet d’atténuer les sensations désagréables occasionnées par le syndrome de l’intestin irritable et les troubles de digestion. En outre, elle réduit les flatulences, les ballonnements et les nausées. Soulignons que la menthe poivrée traite également les symptômes liés au rhume et aux infections respiratoires. Pour cela, la menthe poivrée doit être ingérée sous forme d’huile essentielle, en capsules ou en comprimés. La dose conseillée est de 0,2 ml trois fois par jour, avec de l’eau. Attention, la menthe poivrée est déconseillée en usage interne chez les bébés de moins de 30 mois. Elle est aussi déconseillée pour les personnes souffrant d’une inflammation de la vésicule biliaire, d’une obstruction des voies biliaires ou d’hépatite grave.

Les propriétés médicinales de la menthe poivrée

Les propriétés médicinales de la menthe poivrée

La menthe poivrée en usage externe
Les capsules d’huile essentielle de menthe poivrée permettent de soulager les maux liés au rhume, toutefois, elles donnent de meilleurs effets en usage externe. Pour soulager les maux de tête, prenez de la teinture mère ou de l’huile essentielle de menthe poivrée et massez vos tempes et votre front. La menthe révèle son efficacité par inhalation, en versant 3 à 4 gouttes d’huile essentielle dans de l’eau chaude. En plus de lutter contre vos maux de tête, l’inhalation favorisera la décongestion du nez. Pour soulager les infections respiratoires, frictionnez votre poitrine avec de la teinture mère ou de l’huile essentielle.
Par ailleurs, la menthe poivrée réduit efficacement les irritations cutanées, les douleurs musculaires ainsi que les douleurs névralgiques ou rhumatismales. Pour cela, frictionnez de l’huile essentielle sur la zone du corps à traiter, vous éloignerez les moustiques par la même occasion. Pour terminer, sachez que la menthe poivrée permet de conserver une haleine fraîche toute la journée et de garder une bonne hygiène buccale. Utilisée en gargarisme, cette plante a une action antalgique et antiseptique pour la bouche et la gorge.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les vertus de la menthe bio antioxydant naturel puissant

Disponible facilement dans le jardin ou chez le maraicher, la menthe, petite plante qui monte, nous ravit de ses vertus et bienfaits. 100% naturelle, pas chère, elle est aussi surprenante en cuisine que pour ses bienfaits dans le domaine du bien-être.

Les vertus de la menthe bio

Les vertus de la menthe bio

La menthe, késako?

La menthe est une plante herbacée, herbe aromatique réputée, qui pousse sur les sols humides et ombragés (mais drainés). Elle est facile à cultiver et se plait aussi bien en pleine terre qu’en pot (à privilégier quand elle devient trop envahissante).
Les pays asiatiques la considèrent comme plante médicinale depuis des siècles.
On l’utilise à différentes fins, fraîche ou séchée.

Les propriétés de la menthe:

La menthe, riche en vitamine C, en fer, en manganèse, a des vertus digestives, antiseptiques, stimulantes. Elle est conseillée pour les femmes enceintes, allaitantes, et les personnes présentant des troubles digestifs, ou sujets aux maux de ventre.
De par sa forte teneur en antioxydants, elle contribue à limiter les risques de maladies cardiovasculaires ainsi que celles liées au vieillissement.

La menthe, bon geste pour la planète:

la menthe se révèle être un insecticide naturel efficace:
– Au potager, elle éloigne les fourmis.

– Une infusion de menthe pulvérisée sur les feuilles de vos plantes peut limiter les nuisibles et éloigner les pucerons.

– Appliquée au niveau des ouvertures de votre habitation, elle devient une barrière contre les moustiques.

La menthe à table, dans les tasses et les assiettes:

L’utilisation de la menthe au gré des envies:
– La menthe se mêle agréablement aux salades de fruits et de crudités. Incorporez-y quelques feuilles entières ou ciselées.
– Le taboulé authentique: Il se prépare avec du boulgour, des dés de tomates, de l’oignon émincé, du jus de citron, de l’huile d’olive, et de la menthe et du persil frais hachés.
– En assaisonnement des légumes cuits
– Ajoutée aux légumes d’une soupe (courgettes, tomates, céleri…), pour des créations originales.
– En tisane pour ses vertus digestives.

Idées de recettes simples à base de menthe:
– Le Raïta: Mélanger quelques feuilles de menthe ciselée avec un oignon haché, un peu de piment et du fromage blanc. Saler, poivrer. Servir avec du pain, ou en accompagnement d’une viande.
– La chorba (soupe algérienne): Faire revenir des oignons hachés et de l’ail dans du beurre ou de l’huile d’olive, ajouter des cubes d’agneau, bien faire dorer. Ajouter de l’eau, des tomates pelées et épépinées, quelques cuillerées de concentré de tomate et des pois chiches préalablement trempés s’ils sont secs, ou en conserve et cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter ensuite du boulgour, des feuilles de coriandre et de menthe hachées, et cuire une vingtaine de minutes. Déguster immédiatement ou réchauffer le lendemain.
– Le thé vert à la menthe : agréable été comme hiver, on peut le boire chaud ou froid! Mettre à infuser une cuillère à soupe de thé vert dans un peu d’eau bouillante, puis ajouter une botte de menthe fraiche et de l’eau bouillante à nouveau. Sucrer généreusement, puis servir au bout de quelques minutes.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Menthes bio antioxydant naturel puissant sauvages

Je range sous ce nom la menthe aquatique (Mentha aquatica L.), la menthe à feuilles rondes (Mentha rotun­difolia L. au sens large), la menthe sylvestre (Mentha longifolia Hudson) et la menthe des cham ps (Mentha aroensis L.), dont les propriétés sont identiques, mais en général plus faibles que celles des plantes cultivées. Pour ma part, et quoique les flores lui trouvent une odeur désagréable, je cueille de préférence la menthe à feuilles rondes ou baume sauvage, et, à sa suite, la menthe aqua­tique. Les deux autres espèces ont une senteur forte à tonalité désagréable.

Menthes sauvages

Menthes sauvages

Menthes cultivées

Autant pour l’extraction de l’essence, plus ou moins riche en menthol et en esters du menthol selon sa pro­venance, que pour la vente en herboristerie, on cultive en grand la menthe poivrée (Mentha piperita Huds.), plante stérile que l’on considère comme le produit du croisement de la menthe aquatique et de la menthe verte. Cette plante, d’un parfum intense, qui détermine sur la langue, quand on la mâche, une sensation de brû­lure suivie de froid, est la plus active des menthes ; on devrait cependant réserver son usage aux adultes car, rapidement excitante, puis irritante, elle peut occasionner des accidents chez les enfants. On en cultive plusieurs variétés : en France, les plantations de Milly-la-Forêt sont célèbres; en Angleterre, celles de Mitcham, dans le Surrey, produisent le peppermint. Le Japon, qui cultive de son côté une menthe poivrée dont l’essence contient jusqu’à 92 % de menthol, est devenu le premier producteur mon­dial de ce produit (il faut environ une tonne de menthe fraîche pour obtenir 2 kg d’essence). Le menthol entre dans la fabrication de liqueurs, de boissons rafraîchissantes,
de gommes à mâcher, de confiseries, etc., et, comme “agent de sapidité” plus que comme adjvant aux propriétés reconnues, dans de multiples spécialités pharmaceutiques.

La menthe verte (Mentha spicata L.), cultivée dans beaucoup de jardins, exhale un parfum suave et péné­trant, moins agressif que celui de la menthe poivrée. On la rencontre çà et là à l’état plus ou moins naturalisé. C’est

.~ une plante robuste, atteignant parfois 1 m, à feuilles aiguës, d’un beau vert, glabres ou presque, à épis de fleurs longs et étroits, où les verticilles sont assez espacés, au moins à la base. C’est un hybride fertile issu du croise­ment de la menthe à feuilles rondes “vraie” (M. suaveolens Ehrh.) et de la menthe sylvestre. Cette plante est cultivée en grand aux Etats-Unis sous le nom de spearmint. C’est elle que le jardin familial doit préférer, tant pour l’usage médical que pour le condiment.

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES DES MENTIIES

Les menthes sont toniques, stimulantes, antispasmodiques. Vantées pendant longtemps comme des panacées, elles ont connu un tel déclin que la plupart de ceux qui, de nos jours, prennent une infusion de menthe, ignorent qu’il s’agit de l’une des meilleures médicinales. Au XVII~ siècle, déjà, on s’en tenait pratiquement aux seuls emplois diges­tifs. Il a fallu attendre les recherches des pharmacologistes de la fin du xrx-, sur l’essence, ses composants et son action physiologique, pour voir le champ des indications retrouver son ancienne ampleur, tout en se précisant. Dans les années 1920-1940, on mit en évidence l’action puissamment bactéricide du menthol : l’essence de menthe poivrée est au quatrième rang des essences antiseptiques. N.B. : Ne jamais faire respirer à un nourrisson de l’essence de menthe ni de menthol : risque de spasme laryngé pouvant entraîner la mort par asphyxie .

Usage antispasmodique

En infusion à 5-8 g pour 1 litre d’eau bouillante (1 pincée par tasse, 1 tasse matin et soir), la menthe exerce une action très sensible sur le système nerveux. Stimulante des nerfs moteurs et sensitifs, elle modère leurs réactions en cas d’excitation pathologique. Aussi a-t-elle de nombreuses indications comme antispasmodique et sédative: nervosité, insomnie, palpitations, migraine, névralgies, crampes, vertiges,
tremblements, vomissements nerueux, douleurs spasmo­diques de l’utérus et de la vessie, toux spasmodique, coqueluche. Ces indications sont voisines de celles de la plupart des Labiées aromatiques mais la menthe ne sau­rait les remplacer toutes, chacune de ces herbes béné­fiques ayant une action particulière qu’il est bon de savoir mettre à profit.

Usage tonique, stimulant

C’est le plus populaire: prendre une infusion de menthe, après les repas, est une habitude très répandue, même si elle ne correspond pas toujours à une pratique diététique consciente. Quand il n’existe aucun trouble de la diges­tion, il est préférable de ne boire que des infusions très légères et même de ne faire de la menthe qu’une com­pagne discrète du serpolet ou du thym : à quoi bon, en effet, stimuler des organes en parfait état de fonctionne­ment? Bien des gens prennent force “tisanes digestives” en espérant couper des diarrhées ou des constipations plus ou moins chroniques que ces breuvages ne font qu’entretenir, quand ils ne les ont pas suscitées. L’action des aromatiques outrepasse largement l’excitation des papilles gustatives: si l’estomac inerte des dyspeptiques nécessite l’action des stimulants dont les plus efficaces sont fournis par les Labiées et les Ombellifères, il ne sau­rait, pas plus que l’estomac sain, être soumis aux vrais ramonages que lui imposent certaines préparations du commerce “exclusivement végétales”, dont l’usage pro­longé peut entraîner des irritations et, souvent, une fâcheuse accoutumance, plus néfaste que l’atonie même. Les simples dits “stomachiques” ne sont nullement desti­nés à remplacer les sucs gastriques ni à pallier l’inertie des muqueuses : ils réveillent les fonctions naturelles de la digestion et leur usage doit être fortement atténué quand elles se ressaisissent. Il importe de se souvenir surtout qu’il ne saurait y avoir de traitement valable des troubles gastro-intestinaux sans une stricte hygiène ali­mentaire. Les anciens ont loué bien des remèdes contre l’indigestion: ils ignoraient qu’une alimentation équili­brée est le plus efficace des remèdes, le plus sûr garant contre la maladie.

La menthe (infusion ou sirop ci-dessous par petites cuillerées, pur ou étendu) remédiera parfaitement
l’atonie des voies digestives, aux fermentations avec coliques douloureuses (elle possède des vertus antiseptiques manifestes et s’emploie utilement dans les intoxications d’origine digestive) ; elle combat la mauvaise haleine, la migraine des gastralgiques, l’aérophagie. Elle a sur la dys­ménorrhée l’heureux effet des stimulants de la même famille. Comme d’autres Labiées, aussi, elle peut avoir une action vermifuge (1 ou 2 pincées de poudre de feuilles sèches le matin à jeun, dans du lait).

Tonique, stimulante, excitante à fortes doses, la menthe – et surtout les espèces cultiv-ées très riches en essence – est indiquée dans tous les états de faiblesse générale : “Je l’employais, dit Cazin … chez les sujets détériorés par une mauvaise nourriture, habitant dans les lieux humides, soumis, en un mot, à l’action de toutes ces causes dépres­sives, physiques et morales, qui constituent la misère et dégradent l’homme. Dans ces cas, je fais prendre habi­tuellement à ces malheureux, la menthe poivrée en place de thé.” On l’a prescrite autrefois dans les paralysies, on la regardait comme “l’un des meilleurs moyens de ranimer le principe vital”. Dans les évanouissements, les frictions d’essence de menthe sur les gencives se montre­raient efficaces. Des expérimentations modernes, confir­mant les affirmations des anciens, reconnaissent à cette plante des propriétés aphrodisiaques.

Expectorante comme beaucoup de Labiées, la menthe peut devenir assez vite irritante : on lui préférera ici le marrube, le lierre terrestre ou l’hysope.

• Usage externe

La menthe est résolutive. On appliquait sur les seins engorgés un cataplasme fait d’un mélange de menthe fraîche, pilée, et de farine de froment (à l’intérieur, elle passe pour arrêter la sécrétion lactée et les nourrices en usaient au moment du sevrage). Son infusion vineuse ou aqueuse s’utilisait sur les ulcères atoniques, les contusions, les ecchymoses; elle est très efficace contre la gale. Vul­néraire très populaire autrefois, “l’huile de baume” s’obte­nait par macération au soleil, pendant le mois succédant à la récolte, de sommités de menthe dans de l’huile d’olive. On l’appliquait sur les plaies (il en existait de nombreuses formules composées où entraient diverses plantes vulné­raires et même du tabac).