[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe poivrée bio antioxydant naturel puissant

Fiche technique de la Menthe poivrée
Nom latin : Mentha piperata

Noms usuels : Menthe anglaise, Menthe sauvage, Menthol

Menthe poivrée bio

Menthe poivrée bio

Famille : Labiées
Le nom de la Menthe vient du grec “Minthe”, nom d’une nymphe transformĂ©e en fleur par Proserpine et de “piperata” qui signifie “poivrĂ©e”. Il existe de nombreuses espèces de Menthe. En dehors de la Mentha pulegium qui peut ĂŞtre dangereuse pour la santĂ© dans la mesure oĂą elle contient une substance toxique, toutes les autres menthes ont des vertus mĂ©dicinales similaires.

La Menthe est une plante vivace avec des tiges rampantes. Les fleurs rougeâtres sont groupĂ©es en capitules ou en Ă©pis selon les espèces. Les fruits sont des akènes de forme arrondie. La Menthe est constituĂ©e de flavonoĂŻdes et d’huile essentielle, de menthol, de substances amères, de rĂ©sine, de tanin.

En phytothĂ©rapie, les parties utilisĂ©es sont les feuilles et les sommitĂ©s fleuries. La Menthe peut ĂŞtre utilisĂ©e en usage interne ou en usage externe. On la trouve un peu partout en Europe ainsi qu’en AmĂ©rique. Elle affectionne les sols humides ou, au contraire, secs, en fait cela dĂ©pend de l’espèce.
Propriétés et utilisations de la Menthe poivrée
PROPRIÉTÉS DE LA MENTHE POIVRÉE
Tonique du système nerveux, stimulant général, antiseptique intestinal, stomachique, carminative, parasiticide, antalgique, antispasmodique, analgésique, résolutive, emménagogue

UTILISATIONS DE LA MENTHE POIVRÉE
Dépressions nerveuses, migraines, angoisses, spasmes, flatulences, ecchymoses, règles douloureuses, certaines dermatoses, parasites intestinaux, névralgies dentaires, digestions difficiles.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les propriétés médicinales de la menthe bio antioxydant naturel puissant poivrée

La menthe poivrée est une plante fréquemment utilisée en phytothérapie. Quelles sont les principales vertus de la menthe poivrée et comment en tirer profit ?
La menthe poivrée en usage interne
La menthe poivrée est surtout connue pour son usage culinaire, mais elle n’en reste pas moins une plante aux vertus médicinales exceptionnelles. Utilisée en interne, c’est-à-dire par ingestion, la menthe poivrée soulage les douleurs, plus particulièrement celles liées à l’appareil digestif. En effet, cette plante soulage la colite spasmodique, les douleurs abdominales ainsi que les spasmes gastro-intestinaux. Pour ce faire, il suffit de laisser infuser pendant 10 minutes 15 grammes de feuilles de menthe poivrée dans 1litre d’eau, et d’en boire 3 à 4 tasses par jour, au moins une après chaque repas. Il est également possible de l’utiliser sous forme d’huile essentielle au quotidien, en diluant 2 à 4 gouttes.
D’autre part, la menthe poivrée permet d’atténuer les sensations désagréables occasionnées par le syndrome de l’intestin irritable et les troubles de digestion. En outre, elle réduit les flatulences, les ballonnements et les nausées. Soulignons que la menthe poivrée traite également les symptômes liés au rhume et aux infections respiratoires. Pour cela, la menthe poivrée doit être ingérée sous forme d’huile essentielle, en capsules ou en comprimés. La dose conseillée est de 0,2 ml trois fois par jour, avec de l’eau. Attention, la menthe poivrée est déconseillée en usage interne chez les bébés de moins de 30 mois. Elle est aussi déconseillée pour les personnes souffrant d’une inflammation de la vésicule biliaire, d’une obstruction des voies biliaires ou d’hépatite grave.

Les propriétés médicinales de la menthe poivrée

Les propriétés médicinales de la menthe poivrée

La menthe poivrée en usage externe
Les capsules d’huile essentielle de menthe poivrée permettent de soulager les maux liés au rhume, toutefois, elles donnent de meilleurs effets en usage externe. Pour soulager les maux de tête, prenez de la teinture mère ou de l’huile essentielle de menthe poivrée et massez vos tempes et votre front. La menthe révèle son efficacité par inhalation, en versant 3 à 4 gouttes d’huile essentielle dans de l’eau chaude. En plus de lutter contre vos maux de tête, l’inhalation favorisera la décongestion du nez. Pour soulager les infections respiratoires, frictionnez votre poitrine avec de la teinture mère ou de l’huile essentielle.
Par ailleurs, la menthe poivrée réduit efficacement les irritations cutanées, les douleurs musculaires ainsi que les douleurs névralgiques ou rhumatismales. Pour cela, frictionnez de l’huile essentielle sur la zone du corps à traiter, vous éloignerez les moustiques par la même occasion. Pour terminer, sachez que la menthe poivrée permet de conserver une haleine fraîche toute la journée et de garder une bonne hygiène buccale. Utilisée en gargarisme, cette plante a une action antalgique et antiseptique pour la bouche et la gorge.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les vertus de la menthe bio antioxydant naturel puissant

Disponible facilement dans le jardin ou chez le maraicher, la menthe, petite plante qui monte, nous ravit de ses vertus et bienfaits. 100% naturelle, pas chère, elle est aussi surprenante en cuisine que pour ses bienfaits dans le domaine du bien-être.

Les vertus de la menthe bio

Les vertus de la menthe bio

La menthe, késako?

La menthe est une plante herbacĂ©e, herbe aromatique rĂ©putĂ©e, qui pousse sur les sols humides et ombragĂ©s (mais drainĂ©s). Elle est facile Ă  cultiver et se plait aussi bien en pleine terre qu’en pot (Ă  privilĂ©gier quand elle devient trop envahissante).
Les pays asiatiques la considèrent comme plante médicinale depuis des siècles.
On l’utilise Ă  diffĂ©rentes fins, fraĂ®che ou sĂ©chĂ©e.

Les propriétés de la menthe:

La menthe, riche en vitamine C, en fer, en manganèse, a des vertus digestives, antiseptiques, stimulantes. Elle est conseillée pour les femmes enceintes, allaitantes, et les personnes présentant des troubles digestifs, ou sujets aux maux de ventre.
De par sa forte teneur en antioxydants, elle contribue à limiter les risques de maladies cardiovasculaires ainsi que celles liées au vieillissement.

La menthe, bon geste pour la planète:

la menthe se révèle être un insecticide naturel efficace:
– Au potager, elle Ă©loigne les fourmis.

– Une infusion de menthe pulvĂ©risĂ©e sur les feuilles de vos plantes peut limiter les nuisibles et Ă©loigner les pucerons.

– AppliquĂ©e au niveau des ouvertures de votre habitation, elle devient une barrière contre les moustiques.

La menthe Ă  table, dans les tasses et les assiettes:

L’utilisation de la menthe au grĂ© des envies:
– La menthe se mĂŞle agrĂ©ablement aux salades de fruits et de cruditĂ©s. Incorporez-y quelques feuilles entières ou ciselĂ©es.
– Le taboulĂ© authentique: Il se prĂ©pare avec du boulgour, des dĂ©s de tomates, de l’oignon Ă©mincĂ©, du jus de citron, de l’huile d’olive, et de la menthe et du persil frais hachĂ©s.
– En assaisonnement des lĂ©gumes cuits
– AjoutĂ©e aux lĂ©gumes d’une soupe (courgettes, tomates, cĂ©leri…), pour des crĂ©ations originales.
– En tisane pour ses vertus digestives.

Idées de recettes simples à base de menthe:
– Le RaĂŻta: MĂ©langer quelques feuilles de menthe ciselĂ©e avec un oignon hachĂ©, un peu de piment et du fromage blanc. Saler, poivrer. Servir avec du pain, ou en accompagnement d’une viande.
– La chorba (soupe algĂ©rienne): Faire revenir des oignons hachĂ©s et de l’ail dans du beurre ou de l’huile d’olive, ajouter des cubes d’agneau, bien faire dorer. Ajouter de l’eau, des tomates pelĂ©es et Ă©pĂ©pinĂ©es, quelques cuillerĂ©es de concentrĂ© de tomate et des pois chiches prĂ©alablement trempĂ©s s’ils sont secs, ou en conserve et cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter ensuite du boulgour, des feuilles de coriandre et de menthe hachĂ©es, et cuire une vingtaine de minutes. DĂ©guster immĂ©diatement ou rĂ©chauffer le lendemain.
– Le thĂ© vert Ă  la menthe : agrĂ©able Ă©tĂ© comme hiver, on peut le boire chaud ou froid! Mettre Ă  infuser une cuillère Ă  soupe de thĂ© vert dans un peu d’eau bouillante, puis ajouter une botte de menthe fraiche et de l’eau bouillante Ă  nouveau. Sucrer gĂ©nĂ©reusement, puis servir au bout de quelques minutes.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Menthes bio antioxydant naturel puissant sauvages

Je range sous ce nom la menthe aquatique (Mentha aquatica L.), la menthe à feuilles rondes (Mentha rotun­difolia L. au sens large), la menthe sylvestre (Mentha longifolia Hudson) et la menthe des cham ps (Mentha aroensis L.), dont les propriétés sont identiques, mais en général plus faibles que celles des plantes cultivées. Pour ma part, et quoique les flores lui trouvent une odeur désagréable, je cueille de préférence la menthe à feuilles rondes ou baume sauvage, et, à sa suite, la menthe aqua­tique. Les deux autres espèces ont une senteur forte à tonalité désagréable.

Menthes sauvages

Menthes sauvages

Menthes cultivées

Autant pour l’extraction de l’essence, plus ou moins riche en menthol et en esters du menthol selon sa pro­venance, que pour la vente en herboristerie, on cultive en grand la menthe poivrĂ©e (Mentha piperita Huds.), plante stĂ©rile que l’on considère comme le produit du croisement de la menthe aquatique et de la menthe verte. Cette plante, d’un parfum intense, qui dĂ©termine sur la langue, quand on la mâche, une sensation de brû­lure suivie de froid, est la plus active des menthes ; on devrait cependant rĂ©server son usage aux adultes car, rapidement excitante, puis irritante, elle peut occasionner des accidents chez les enfants. On en cultive plusieurs variĂ©tĂ©s : en France, les plantations de Milly-la-ForĂŞt sont cĂ©lèbres; en Angleterre, celles de Mitcham, dans le Surrey, produisent le peppermint. Le Japon, qui cultive de son cĂ´tĂ© une menthe poivrĂ©e dont l’essence contient jusqu’Ă  92 % de menthol, est devenu le premier producteur mon­dial de ce produit (il faut environ une tonne de menthe fraĂ®che pour obtenir 2 kg d’essence). Le menthol entre dans la fabrication de liqueurs, de boissons rafraĂ®chissantes,
de gommes Ă  mâcher, de confiseries, etc., et, comme “agent de sapiditĂ©” plus que comme adjvant aux propriĂ©tĂ©s reconnues, dans de multiples spĂ©cialitĂ©s pharmaceutiques.

La menthe verte (Mentha spicata L.), cultivĂ©e dans beaucoup de jardins, exhale un parfum suave et pĂ©né­trant, moins agressif que celui de la menthe poivrĂ©e. On la rencontre çà et lĂ  Ă  l’Ă©tat plus ou moins naturalisĂ©. C’est

.~ une plante robuste, atteignant parfois 1 m, Ă  feuilles aiguĂ«s, d’un beau vert, glabres ou presque, Ă  Ă©pis de fleurs longs et Ă©troits, oĂą les verticilles sont assez espacĂ©s, au moins Ă  la base. C’est un hybride fertile issu du croise­ment de la menthe Ă  feuilles rondes “vraie” (M. suaveolens Ehrh.) et de la menthe sylvestre. Cette plante est cultivĂ©e en grand aux Etats-Unis sous le nom de spearmint. C’est elle que le jardin familial doit prĂ©fĂ©rer, tant pour l’usage mĂ©dical que pour le condiment.

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES DES MENTIIES

Les menthes sont toniques, stimulantes, antispasmodiques. VantĂ©es pendant longtemps comme des panacĂ©es, elles ont connu un tel dĂ©clin que la plupart de ceux qui, de nos jours, prennent une infusion de menthe, ignorent qu’il s’agit de l’une des meilleures mĂ©dicinales. Au XVII~ siècle, dĂ©jĂ , on s’en tenait pratiquement aux seuls emplois diges­tifs. Il a fallu attendre les recherches des pharmacologistes de la fin du xrx-, sur l’essence, ses composants et son action physiologique, pour voir le champ des indications retrouver son ancienne ampleur, tout en se prĂ©cisant. Dans les annĂ©es 1920-1940, on mit en Ă©vidence l’action puissamment bactĂ©ricide du menthol : l’essence de menthe poivrĂ©e est au quatrième rang des essences antiseptiques. N.B. : Ne jamais faire respirer Ă  un nourrisson de l’essence de menthe ni de menthol : risque de spasme laryngĂ© pouvant entraĂ®ner la mort par asphyxie .

• Usage antispasmodique

En infusion Ă  5-8 g pour 1 litre d’eau bouillante (1 pincĂ©e par tasse, 1 tasse matin et soir), la menthe exerce une action très sensible sur le système nerveux. Stimulante des nerfs moteurs et sensitifs, elle modère leurs rĂ©actions en cas d’excitation pathologique. Aussi a-t-elle de nombreuses indications comme antispasmodique et sĂ©dative: nervositĂ©, insomnie, palpitations, migraine, nĂ©vralgies, crampes, vertiges,
tremblements, vomissements nerueux, douleurs spasmo­diques de l’utĂ©rus et de la vessie, toux spasmodique, coqueluche. Ces indications sont voisines de celles de la plupart des LabiĂ©es aromatiques mais la menthe ne sau­rait les remplacer toutes, chacune de ces herbes bĂ©né­fiques ayant une action particulière qu’il est bon de savoir mettre Ă  profit.

• Usage tonique, stimulant

C’est le plus populaire: prendre une infusion de menthe, après les repas, est une habitude très rĂ©pandue, mĂŞme si elle ne correspond pas toujours Ă  une pratique diĂ©tĂ©tique consciente. Quand il n’existe aucun trouble de la diges­tion, il est prĂ©fĂ©rable de ne boire que des infusions très lĂ©gères et mĂŞme de ne faire de la menthe qu’une com­pagne discrète du serpolet ou du thym : Ă  quoi bon, en effet, stimuler des organes en parfait Ă©tat de fonctionne­ment? Bien des gens prennent force “tisanes digestives” en espĂ©rant couper des diarrhĂ©es ou des constipations plus ou moins chroniques que ces breuvages ne font qu’entretenir, quand ils ne les ont pas suscitĂ©es. L’action des aromatiques outrepasse largement l’excitation des papilles gustatives: si l’estomac inerte des dyspeptiques nĂ©cessite l’action des stimulants dont les plus efficaces sont fournis par les LabiĂ©es et les Ombellifères, il ne sau­rait, pas plus que l’estomac sain, ĂŞtre soumis aux vrais ramonages que lui imposent certaines prĂ©parations du commerce “exclusivement vĂ©gĂ©tales”, dont l’usage pro­longĂ© peut entraĂ®ner des irritations et, souvent, une fâcheuse accoutumance, plus nĂ©faste que l’atonie mĂŞme. Les simples dits “stomachiques” ne sont nullement desti­nĂ©s Ă  remplacer les sucs gastriques ni Ă  pallier l’inertie des muqueuses : ils rĂ©veillent les fonctions naturelles de la digestion et leur usage doit ĂŞtre fortement attĂ©nuĂ© quand elles se ressaisissent. Il importe de se souvenir surtout qu’il ne saurait y avoir de traitement valable des troubles gastro-intestinaux sans une stricte hygiène ali­mentaire. Les anciens ont louĂ© bien des remèdes contre l’indigestion: ils ignoraient qu’une alimentation Ă©quili­brĂ©e est le plus efficace des remèdes, le plus sĂ»r garant contre la maladie.

La menthe (infusion ou sirop ci-dessous par petites cuillerées, pur ou étendu) remédiera parfaitement
l’atonie des voies digestives, aux fermentations avec coliques douloureuses (elle possède des vertus antiseptiques manifestes et s’emploie utilement dans les intoxications d’origine digestive) ; elle combat la mauvaise haleine, la migraine des gastralgiques, l’aĂ©rophagie. Elle a sur la dys­mĂ©norrhĂ©e l’heureux effet des stimulants de la mĂŞme famille. Comme d’autres LabiĂ©es, aussi, elle peut avoir une action vermifuge (1 ou 2 pincĂ©es de poudre de feuilles sèches le matin Ă  jeun, dans du lait).

Tonique, stimulante, excitante Ă  fortes doses, la menthe – et surtout les espèces cultiv-Ă©es très riches en essence – est indiquĂ©e dans tous les Ă©tats de faiblesse gĂ©nĂ©rale : “Je l’employais, dit Cazin … chez les sujets dĂ©tĂ©riorĂ©s par une mauvaise nourriture, habitant dans les lieux humides, soumis, en un mot, Ă  l’action de toutes ces causes dĂ©pres­sives, physiques et morales, qui constituent la misère et dĂ©gradent l’homme. Dans ces cas, je fais prendre habi­tuellement Ă  ces malheureux, la menthe poivrĂ©e en place de thĂ©.” On l’a prescrite autrefois dans les paralysies, on la regardait comme “l’un des meilleurs moyens de ranimer le principe vital”. Dans les Ă©vanouissements, les frictions d’essence de menthe sur les gencives se montre­raient efficaces. Des expĂ©rimentations modernes, confir­mant les affirmations des anciens, reconnaissent Ă  cette plante des propriĂ©tĂ©s aphrodisiaques.

Expectorante comme beaucoup de LabiĂ©es, la menthe peut devenir assez vite irritante : on lui prĂ©fĂ©rera ici le marrube, le lierre terrestre ou l’hysope.

• Usage externe

La menthe est rĂ©solutive. On appliquait sur les seins engorgĂ©s un cataplasme fait d’un mĂ©lange de menthe fraĂ®che, pilĂ©e, et de farine de froment (Ă  l’intĂ©rieur, elle passe pour arrĂŞter la sĂ©crĂ©tion lactĂ©e et les nourrices en usaient au moment du sevrage). Son infusion vineuse ou aqueuse s’utilisait sur les ulcères atoniques, les contusions, les ecchymoses; elle est très efficace contre la gale. Vul­nĂ©raire très populaire autrefois, “l’huile de baume” s’obte­nait par macĂ©ration au soleil, pendant le mois succĂ©dant Ă  la rĂ©colte, de sommitĂ©s de menthe dans de l’huile d’olive. On l’appliquait sur les plaies (il en existait de nombreuses formules composĂ©es oĂą entraient diverses plantes vulné­raires et mĂŞme du tabac).


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Menthe poivrĂ©e – La menthe bio antioxydant naturel puissant:

Plante Médicinale à vertu digestive et aromatique, se présente principalement sous forme de tisane (infusion).
Nom latin Mentha x piperita
Famille Lamiaceae (Lamiacées)
Constituants :
> huiles essentielles (menthol,…)
> tanins
> flavonoĂŻdes
> principes amers
> triterpènes
Parties utilisées médicalement feuilles séchées (parties aériennes séchées)
Nom allemand Pfefferminze
Nom italien menta
Nom anglais Mint
Nom portugais menta – hortelĂŁ
Nom russe Мята
EFFETS / INDICATIONS
Effets de la menthe :
> Spasmolytique (contre les spasmes), antiflatulent, cholagogue (aide le foie), aromatique, digestif

Indications de la menthe :
> Troubles digestifs, colite (spasmodique), crampes digestives, mauvaise haleine, douleur au niveau gastro-intestinal
EFFETS SECONDAIRES / CONTRE-INDICATION / INTERACTIONS
Effets secondaires de la menthe : aucun connu (Ă  notre avis)
Contre-indication de la menthe : enfant de moins de 5 ans.
Interaction de la menthe : aucune connue (Ă  notre avis)
PREPARATIONS – SOUS QUELLE FORME ?
> Tisane de menthe poivrée (infusion de menthe)
> Huile essentielle de menthe
> Bonbons, chewing-gum (contre la mauvaise haleine)
> Décoction de menthe poivrée
> Gélule de menthe poivrée
> Teinture de menthe poivrée

La Menthe poivrée bio

La Menthe poivrée bio

OĂ™ ET QUAND POUSSE CETTE PLANTE ?

> Où pousse la menthe poivrée ?
La menthe poivrée pousse en Europe, Amérique du Nord et en Asie.
> Quand récolter la menthe poivrée ?
On récolte la menthe poivrée en été (avant la floraison).
REMARQUES
> Cette plante de saveur agrĂ©able très utilisĂ©e Ă  travers le monde entier peut s’avĂ©rer utile dans certains maux quotidiens principalement digestifs mais Ă©galement pour lutter contre la mauvaise haleine (Ă  prendre par ex. sous forme de bonbon ou de chewing-gum).

> Cette plante est aussi très utilisĂ©e dans divers produits dentaires, alimentaires et cosmĂ©tiques. Car la menthe a un goĂ»t universel qui permet de masquer ou d’accompagner de très nombreux produits chimiques.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe bio antioxydant naturel puissant

Menthe des champs
Nom scientifique: Mentha arvensis
Famille: lamiacées

La Menthe des champs

La Menthe des champs

DESCRIPTION
Origine : Europe, les menthe sont diffusĂ©es dans tout le globe jusqu’en AmĂ©rique du Nord, en Australie et au Japon. La Menthe des champs est une plante herbacĂ©e Ă  forte odeur aromatique de 10 Ă  60 cm avec des fleurs verticillĂ©es situĂ©es Ă  l’aisselle des feuilles.Les feuilles sont ovales, pointues et dentĂ©es. Cett plante vivace fleurit de juillet Ă  septembre et elle aime les fossĂ©s, les marĂ©cages et les prairies humides

UTILISATION
Parties utilisées:
On obtient notamment une huile essentielle en distillant les feuilles

Principes actifs:
L’huile essentielle de la Menthe des champs contient principalement du Menthol, du Menthone et de l’isomenthone.

Propriétés principales:
C’est un tonique sitmulant (Ă  faible dose) puis stupĂ©fiante ( Ă  dose plus Ă©levĂ©e). Elle aura d’autre part une action antalgique et anesthĂ©siante, anticĂ©phalique, antivirale et antibactĂ©rienne, dĂ©congestionnate.

APPLICATIONS
MĂ©decine:
On utilisera l’huile essentielle de Menthe des champs pour lutter contre les nĂ©vralgies, les odontalgies, les sciatiques, les migraines, les cĂ©phalĂ©es. Elle sera aussi utilisĂ©e dans les problèmes de peau comme l’uticaire, l’eczĂ©ma, les prurits et l’herpès labial. Au niveau digestifs on pourra utiliser la Menthe des champs dans les dypspepsies, l’ulcère gastrique, les coliques hĂ©patiques, les vomissements, la constipation et les verminoses. La bibliographie indique une action dans les coliques nĂ©phrĂ©tiques, dans la rhinite, la rhinopharyngite, la laryngite et la sinusite.
Aromathérapie:
L’usage le plus frĂ©quent sera la voie externe (en dilution et localement) et par voie interne

Risques et contre-indications:
Vu la prĂ©sence de cĂ©tones dans l’huile essentielle, l’huile essentielle de Menthe des champs sera dĂ©conseillĂ©e dans les 3 premiers mois de la grossesse, chez les bĂ©bĂ©s de moins de 30 mois, chez la personne âgĂ©e, On Ă©vitera aussi l’usage par voie externe sur une surface Ă©tendue Ă  l’Ă©tat pur.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe bio antioxydant naturel puissant est une plante de la famille des lamiacées.

Cette plante aromatique aux feuilles vert foncé lisse et aux nervures profondes est originaire du bassin méditerranéen, du nord de l’Afrique et d’Asie. La menthe peut atteindre jusqu’à 80cm de hauteur. Il existe dans le monde plus de 1200 variétés de menthe. La menthe verte, la menthe poivrée, la menthe pouliot, la menthe bergamote. En revanche, la menthe verte reste la plus répandue, elle est cultivée comme plante aromatique, condimentaire, ornementale, médicinale et cosmétique.

La menthe verte est utilisée dans presque toutes les cuisines du monde, particulièrement dans les cuisines méditerranéennes. Elle est appréciée sous forme de boissons (sirops, boissons glacées) ou accompagnée de thé (le fameux thé à la menthe Algérien et Marocain). Elle rentre aussi dans la préparation des pommes de terre, des petits pois, des salades de fruits et des poissons. La menthe verte se marie également avec les gigots et les rouleaux de printemps asiatiques.

La menthe, un médicament naturellement efficace

La menthe, un médicament naturellement efficace

La menthe est l’une des plantes médicinales utilisées pour ses vertus calmantes, analgésiques, antiseptiques, stimulantes, apéritive et anesthésiques. Riche en vitamine C, en fer et en manganèse, la tisane de menthe est conseillée pour les femmes enceintes et allaitantes. La menthe contient une essence appelée menthol. C’est un bon stimulant de l’estomac, elle est donc très efficace pour les maux de ventre et pour les troubles digestifs.

Par ailleurs, la menthe est un antiseptique des voies respiratoires, antispasmodique utilisée en médecine naturelle pour enrayer les spasmodiques. Elle est aussi excellente pour la toux, la grippe, le rhume et l’enrouement. La tisane de menthe est aussi relaxante et antioxydant.

La menthe diminue l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. La menthe est également réputée pour soulager les nausées, traiter les infections des voies respiratoires, les gastroentérites et l’eczéma. Elle soulage également les spasmes gastro-intestinaux et biliaires.

Pour les femmes souffrant de pilosité (avoir des poils là ou il ne faut pas, par exemple : le visage), deux tasses de menthe verte par jour pendant cinq jours, pourra réduire les niveaux d’androgènes qui circulent dans le sang. Pour préparer la tisane, verser de l’eau bouillante sur une cuillerée à thé comble de feuille de menthes sèches en laissant infuser de cinq à dix minutes.

La menthe est la plante médicinale la plus connue. Elle est utilisée depuis l’antiquité par les chinois, les grecs et les romains. Aujourd’hui, la menthe est très consommée en Europe et en Afrique du Nord vue que ces vertus sont multiples. Elle est extraordinairement délicieuse et rafraichissante !


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La menthe bio antioxydant naturel puissant verte est employée très couramment comme herbe aromatique, principalement dans les cuisines méditerranéennes, par exemple dans le thé à la menthe ou le taboulé, et asiatiques (viêtnamienne) avec les nems et les salades.

En France, la menthe poivrĂ©e est très cultivĂ©e pour les besoins pharmaceutiques (notamment contre les dĂ©mangeaisons), en particulier dans les rĂ©gions de Milly-la-ForĂŞt et de ChemillĂ©, près d’Angers. Elle renferme de 44 Ă  83 % de menthol, Ă  l’origine de la sensation de fraĂ®cheur ou de froid (car stimulant les mĂŞmes rĂ©cepteurs que ceux qui dans la bouche sont sensibles au froid). La menthe poivrĂ©e contient aussi des terpènes. L’odeur est caractĂ©ristique de la saveur camphrĂ©e. L’essence de menthe verte est moins soutenue car elle est plus pauvre en menthol, remplacĂ©e par la carvone, principe actif du carvi. Par ailleurs, l’huile essentielle de menthe est très utilisĂ©e en aromathĂ©rapie (surtout la menthe poivrĂ©e), en phytothĂ©rapie et dans la mĂ©decine japonaise (surtout la menthe des champs). Elle ne doit pas ĂŞtre mise en contact avec les muqueuses tant qu’elle n’est pas diluĂ©e. Alcool de menthe, liqueur de menthe et sirop de menthe sont des boissons courantes, gĂ©nĂ©ralement colorĂ©es artificiellement en vert ou bien incolores. Le sirop de « menthe glaciale » est gĂ©nĂ©ralement blanc ou lĂ©gèrement bleutĂ© alors que le sirop de menthe traditionnel est toujours colorĂ© en vert.
La menthe est également utilisée couramment pour aromatiser des glaces, des sorbets et des confiseries : bonbons, chocolats, fondants, chewing-gums, pastilles à la menthe forte, etc. Elle peut être associée à la réglisse. Pour son effet « rafraîchissant », la menthe est également utilisée pour aromatiser les dentifrices et les lotions pour bain de bouche.
La menthe est également utilisée en cocktail :
classiques, comme le mint julep et le mojito
en Belgique et en France, le mĂ©lange pastis, sirop de menthe et eau s’appelle perroquet Ă  cause de la couleur vert tendre rappelant celle du perroquet vert (en Belgique francophone, le perroquet est la boisson obtenue en ajoutant de la menthe Ă  la bière pils blonde. Une variante très classique est l’ajout de menthe Ă  la bière blanche). Le mĂ©lange pastis, sirop de menthe et sirop de grenadine s’appelle une feuille d’automne. La limonade mĂ©langĂ©e Ă  du sirop de menthe s’appelle diabolo-menthe. L’Orangina mĂ©langĂ©e Ă  du sirop de menthe s’appelle un cowboy (un indien est plus classique, mĂ©lange d’Orangina et de grenadine). La bière mĂ©langĂ©e Ă  du sirop de menthe s’appelle une valse (un tango est plus classique, mĂ©lange de bière et de grenadine).


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les menthes bio antioxydants naturels puissants sont un genre de plantes herbacées vivaces dont beaucoup sont cultivées comme plantes aromatiques et condimentaires, ornementales, médicinales ou cosmétiques.

Il existe plus de mille deux cents variĂ©tĂ©s de menthe cultivĂ©es sur les cinq continents. Avec le romarin, la camomille et le basilic, la menthe est l’une des plantes mĂ©dicinales les plus cĂ©lèbres. La variĂ©tĂ© la plus utilisĂ©e est la menthe poivrĂ©e, un hybride de plusieurs espèces, appelĂ©e aussi menthe anglaise, menthe sauvage ou menthe pouliot. C’est celle qui contient le plus de menthol. Les origines de la menthe, sont mĂ©connues, et elle serait originaire d’une vaste rĂ©gion englobant le Nord de l’Afrique, le bassin mĂ©diterranĂ©en et l’Ouest de l’Asie. Son utilisation remonte Ă  des Ă©poques Ă©loignĂ©es, par exemple, des feuilles de menthe poivrĂ©e ont Ă©tĂ© retrouvĂ©es dans des pyramides Ă©gyptiennes. Les Grecs et les HĂ©breux s’en parfumaient tandis que les Romains en mettaient dans leur vin et leurs sauces. Les EuropĂ©ens n’ont dĂ©couvert ses vertus qu’au 17ème siècle. La culture de la menthe poivrĂ©e nĂ©cessite un sol frais, argileux, lĂ©ger et riche.

Menthe : quelles sont les vertus de cette plante médicinale ?

Menthe : quelles sont les vertus de cette plante médicinale ?

Elle se rĂ©colte gĂ©nĂ©ralement deux fois par an, une en juin, l’autre en septembre. Elle se conserve fraĂ®che, au rĂ©frigĂ©rateur, de quelques jours Ă  une semaine. La manière la plus efficace consiste Ă  envelopper les feuilles dans un papier essuie-tout humide et de le placer dans un sachet de plastique. On peut Ă©galement la congeler en prenant soin de bien Ă©taler les feuilles ou en les hachant. Les feuilles peuvent aussi ĂŞtre sĂ©chĂ©es et mises au sec, Ă  l’abri de la lumière. La menthe est plus rarement conservĂ©e sous forme de macĂ©ration dans de l’huile ou du vinaigre.

Pour obtenir le maximum des bienfaits de cette plante mĂ©dicinale, il est prĂ©fĂ©rable de l’utiliser en tisane, qui conserve le plus de principes actifs que comme fines herbes. En phytothĂ©rapie, on trouve la menthe sous forme de poudre utilisĂ©e en gĂ©lules, dans des prĂ©parations magistrales associĂ©es souvent Ă  d’autres plantes ou dans les huiles essentielles, qu’il convient de toujours utiliser avec la plus grande prĂ©caution. Les principes actifs de la menthe ont des vertus anti-oxydantes qui diminueraient l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liĂ©es au vieillissement. La menthe est rĂ©putĂ©e pour favoriser la digestion, soulager les nausĂ©es, calmer la douleur, traiter les infections des voies respiratoires, les gastro-entĂ©rites et l’eczĂ©ma. Elle soulage Ă©galement les spasmes gastro-intestinaux et biliaires ou les flatulences. De plus, elle est une source de fer et de manganèse.. Couramment utilisĂ©e dans la gastronomie, on la retrouve dans des salades de fruits, le taboulĂ©, le Raita indien, la Chorba mĂ©diterranĂ©enne, les rouleaux de printemps Ă  la Vietnamienne ou bien sĂ»r le thĂ© Ă  la menthe.

A Noter : son goĂ»t est Ă©galement apprĂ©ciĂ© dans de nombreuses prĂ©parations : le sirop de menthe, les glaces ou les confiseries. Elle apporte sa couleur verte au « perroquet », une boisson Ă  base de pastis et de sirop de menthe ainsi qu’au « diabolo-menthe », un mĂ©lange de limonade et de sirop de menthe. RafraĂ®chissante, elle est Ă©galement utilisĂ©e pour aromatiser les dentifrices et les lotions pour bain de bouche.